Vapotage passif vs tabagisme passif

26/11/2020
Le tabagisme passif

Il n’est plus question de rappeler les méfaits que peut avoir la cigarette traditionnelle sur la santé de l’Homme. Pour y remédier, le vapotage est une alternative à laquelle les fumeurs ont souvent recours. Cependant, il est utile de se demander si l’un ou l’autre de ces dispositifs ne causerait pas également du tort à l’entourage. Entre le vapotage passif et le tabagisme passif, lequel est le plus à craindre ? Lisons !

Qu’est-ce que le vapotage passif ?

Le terme « vapoter » n’est pas relié à l’emploi de la cigarette traditionnelle ou à celui d’un feu de cheminée, mais bel et bien à l’emploi de la cigarette électronique. C’est le fait pour un individu d’aspirer la vapeur de ce dispositif, dans l’objectif d’arrêter la cigarette traditionnelle : il s’agit du vapotage direct.

Par ricochet, le vapotage passif est la potentielle contamination de l’air ambiant par la vapeur produite avec une cigarette électronique. Cette vapeur est dirigée vers l’entourage de l’utilisateur et d’une manière ou d’une autre, elle l’impacte.

La question de sa dangerosité a fait l’objet de plusieurs études qui ont fini par conclure qu’il ne s’agit pas d’un mythe, mais bel et bien d’une réalité. Toutefois, même si l’exposition à la nicotine est réelle, elle demeure très minime. Cette substance a en effet, été retrouvée dans les urines et le sang des vapoteurs passifs, mais ce taux est très faible pour favoriser le développement de cellules cancérigènes.

Qu’appelle-t-on tabagisme passif ?

On évoque le tabagisme pour désigner une intoxication chronique ou aiguë de nature psychique et physiologique. Celle-ci provient d’un abus du tabac. Quant au tabagisme passif, il est le fait pour une personne d’inhaler de façon involontaire de la fumée dégagée par une combustion de cigares.

En 2002, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) avait déclaré cancérigène cette fumée rejetée dans l’air ambiant par un ou plusieurs fumeurs. Elle pouvait ainsi provoquer entre autres :

  • les infections des voies respiratoires et le cancer du poumon
  • l’asthme
  • une détérioration du système cardiovasculaire.

Selon les recherches, il suffit d’une seule exposition de 30 minutes pour que le cœur soit temporairement affaibli. Il a même été établi qu’en Allemagne, plus de 3 300 non-fumeurs décèdent par an. Il leur est le plus souvent diagnostiqué des maladies cardiovasculaires. En France, les statistiques sont de 3 000 personnes tuées chaque année. En Suisse, ce sont 260 individus qui meurent par an des suites d’une exposition passive au tabac.

Les autres conséquences du tabagisme passif sont le cancer ORL, les infarctus du myocarde, les bronchites, l’asthme et la mort subite du nourrisson. Sans compter les multiples autres conséquences bucco-dentaires qu’une telle exposition pourrait avoir sur le non-fumeur.

Qu’est-ce qui est le plus dangereux ?

Lorsqu’une cigarette électronique est allumée, de fines gouttelettes d’eau et de fumée sont relâchées dans l’air. Celles-ci contiennent des particules solides qui heureusement, n’ont qu’une durée de vie très limitée dans l’atmosphère. Les conséquences d’une exposition à ces particules sont très négligeables.

La seule exposition de type passif serait par conséquent l’exposition à la nicotine. Cette dernière n’est certes pas exempte de reproches, car elle peut augmenter très légèrement le rythme cardiaque ou la pression artérielle chez le non-fumeur. Toutefois, elle ne délivre pas autant de substances nocives que le ferait une cigarette traditionnelle pour un non-fumeur. Les risques avec la cigarette traditionnelle sont ainsi 100 fois plus élevés qu’avec une cigarette électronique.

Entre le vapotage passif et le tabagisme passif, il faut retenir que le tabagisme passif est le plus dangereux. Raison pour laquelle plusieurs lois et ordonnances ont d’ailleurs été votées pour protéger les non-fumeurs. Elles font référence à une délimitation d’un « espace fumeurs » et d’un « espace non-fumeurs » dans certains lieux publics. À propos du vapotage passif, les vapoteurs ont été invités dans la plupart des pays à respecter leur entourage et à ne pas utiliser leur dispositif dans les lieux sensibles.