La cigarette électronique est elle aussi addictive que le tabac ?

13/11/2020
Addiction ecig ou cig

La cigarette électronique est une alternative intéressante pour ceux qui souhaitent arrêter de fumer du tabac. Toutefois, étant donné que l’e-liquide contient de la nicotine, les risques d’addiction sont réels. Toutefois, la dépendance à la cigarette électronique est-elle si importante que celle au tabac ?

Une dépendance réelle, mais plus tolérable

La plupart des e-liquides commercialisés sur le marché du vapotage contiennent une dose de nicotine. Ce qui ne laisse aucun doute sur les risques de dépendance liés à l’utilisation de ces produits. En effet, la cigarette électronique, au même titre qu’un substitut nicotinique, favorise un sevrage progressif à la nicotine. Le besoin fréquent de mâcher une gomme ou d’utiliser un inhalateur est le même que celui ressenti pour le vapotage.

Néanmoins, les dépendances sont relatives d’un produit à l’autre suivant la vitesse de passage de la nicotine dans le sang. Pour un consommateur de tabac, la transmission se fait très rapidement. Cette vitesse est plus faible avec l’e-cigarette et les substituts nicotiniques. De ce fait, le vapotage est moins addictif que la consommation de tabac. Une différence qui explique la capacité d’un fumeur à diminuer progressivement le taux de nicotine consommé. Un fumeur de tabac en revanche aura plus de mal à se départir de cette dépendance.

L’e-cigarette, une porte de sortie plus efficace

Même si les vapoteurs présentent une certaine dépendance à la consommation de l’e-cigarette, celle-ci constitue une bonne alternative pour sortir du tabac. . En effet, même après un temps d’arrêt important, certains fumeurs de tabac ont tendance à recommencer. Passer à la cigarette électronique est donc une bonne alternative à utiliser pour son sevrage tabagique. Si vous avez des craintes quant à l’utilisation de la e-cigarette, suivez les Conseils pour apprendre à vapoter correctement, pour vaper comme un chef !

Par ailleurs, plusieurs adeptes de la vape témoignent de l’efficacité de l’e-cigarette pour sortir de la dépendance à la nicotine. Ces derniers sont plus en mesure de réduire au fur et à mesure la quantité de nicotine contenue dans leur e-liquide. Il s’agit donc d’un sevrage en douceur dont l’initiative provient du fumeur lui-même. Cette forme de sevrage est jugée plus performante par de nombreux spécialistes, puisqu’il facilite la gestion de l’anxiété liée à l’arrêt du tabac.

Une dépendance qui n’est pas simplement chimique

De la même manière que pour le tabac, les fumeurs de cigarettes électroniques trouvent du plaisir à vapoter. L’addiction à l’e-cigarette n’est pas donc uniquement causée par une substance chimique. Si la nicotine est principalement indexée lorsqu’on parle de dépendance, elle est également à associer avec l’habitude du geste.

Pour les cas de fumeurs qui utilisent un e-liquide dépourvu de nicotine et qui ont du mal à arrêter le vapotage, il n’est plus question d’une dépendance chimique. Le fait de conserver une gestuelle identique à celle d’un fumeur de cigarettes classiques peut donc constituer un facteur de dépendance. De nombreux vapoteurs savourent le fait de pouvoir porter leur e-cigarette à la bouche en la tenant dans une main. Ce gestuel comble inconsciemment leur besoin de conserver cette habitude.

Un risque de dépendance même pour les non-fumeurs

La cigarette électronique est un produit qui a de la côte auprès des jeunes qui trouvent « fun » le fait de vapoter. Cependant, il est important de noter qu’elle n’apporte aucun intérêt aux non-fumeurs. L’idée selon laquelle vapoter peut empêcher de fumer ne doit pas pousser les jeunes à se mettre à l’e-cigarette.

En effet, même si les niveaux de dépendance sont différents, la nicotine contenue dans l’e-liquide peut avoir des conséquences addictives sur un non-fumeur.