Vaper un e-liquide périmé est-il mauvais pour la santé ?

22/01/2021
Date limite de consommation

Nombreux sont les vapoteurs qui se demandent si c’est nocif de consommer un e-liquide après sa date de péremption. La réponse à cette question est « OUI » ! Néanmoins, il faut connaître la différence entre la DLUO et la DLC. Ainsi pourra-t-on savoir laquelle de ces dates il ne faudrait pas outrepasser.

En savoir plus sur la DLUO et la DLC

La DLUO est la Date Limite d’Utilisation Optimale. La DLC quant à elle se définit comme la Date Limite de Consommation. Ces deux dates sont fréquemment imposées par les fabricants d’eliquide aux vapoteurs. Toutefois, elles ne veulent pas signifier la même chose. Il convient de faire la nuance pour savoir laquelle est la véritable date de péremption à ne pas outrepasser.

Quelle est la date limite à ne pas outrepasser ?

En dehors de la DLUO, l’e-liquide perdra l’intensité de sa saveur. Il est composé en général de Propylène Glycol (PG), de Glycérine Végétale (VG) et d’arôme. C’est ce dernier composant qui risque le plus de dénaturer le rendu du liquide après la DLUO.

Sinon, si la DLC n’est pas encore atteinte, une consommation ne fera pas le moindre mal à la santé. Ce n’est que l’expérience de vapotage qui sera imparfaite. Par contre, après la DLC, le produit est carrément périmé, donc nuisible à la santé.